L’ UX pour les devs

Actualité ekino -

Comprenons-nous bien !

Article paru le :
badges tech et design
Article paru le :

Contexte

De retour de Paris Web (1) et Blend Web Mix (2), j’ai pu constater qu’un sujet, pas si nouveau, revient beaucoup : l’UX et les devs.

Si c’est clairement d’actualité – au regard des différentes conférences proposées à Paris Web comme à Blend Web Mix – une rapide recherche sur Google (3) prouve que ce n’est pas non plus un sujet totalement clair en France.

Lors de la présentation d’une informelle à Paris Web – L’UX pour les noobs devs – je m’aperçois qu’en plus, le sujet intéresse et fait réagir, me donnant également l’impression de jeter un pavé dans la mare.

L’UX – Design & Designer

Très bien, on parle d’UX design et d’UX designer. Mais qu’est-ce donc tout ça ?

De mon point de vue, les UX designers sont des gens comme tout le monde (ou presque), très intéressants et dont le métier est de faire de l’UX design. Et oui, c’est un métier à part entière, qui regroupe des fonctions déjà connues et présentes dans le monde digital ainsi que des nouvelles ou des moins connues.

Ils ont également la fâcheuse tendance à utiliser certains mots – comme affordance et persona – sans forcément les expliquer. Un glossaire est disponible en bas d’article.

Au départ, il est confondu avec l’ergonome ou avec le concepteur d’interface graphique. Et bien oui et non, ce n’est pas que ça un UX designer.

Il existe énormément d’articles, principalement en anglais, sur l’UX design et les UX designers. L’un d’eux (4) recense la liste, non exhaustive, des tâches d’un UX designer. La liste (traduction de l’anglais) :

  • Recherche sur le terrain ;
  • Entrevue face à face ;
  • Création de tests utilisateurs ;
  • Rassembler et organiser les statistiques ;
  • Création de personas ;
  • Conception des produits ;
  • Écriture d’entité ;
  • Écriture d’exigence ;
  • Arts graphiques ;
  • Conception d’interaction ;
  • Architecture de l’information ;
  • Utilisabilité ;
  • Prototypage ;
  • Disposition d’interface ;
  • Conception de l’interface ;
  • Conception visuelle ;
  • Création de la taxonomie ;
  • Création de la terminologie ;
  • Rédaction ;
  • Présentation et parlant ;
  • Travailler étroitement avec les programmeurs ;
  • Coordination de brainstorming ;
  • Évangélisation de la culture du design.

C’est dire si leur champ d’action peut être vaste et peut, selon le contexte, empiéter sur le terrain d’action d’autres acteurs tels que les analystes, les graphistes, les développeurs, etc.

UX Designer + Developer

Concentrons-nous sur les développeurs.

J’ai mené une petite étude auprès de mes collègues développeurs en leur posant une simple question centrée sur la relation UX designer / développeur :

Pour toi développeur, que t’apporte les UX designers dans ton métier ?

Voici deux réponses :

Les UX designers sont plus au service du client final que du développeur mais en apportant une vision limpide et naturelle des choses, cela facilite souvent le développement en permettant de se concentrer sur les parties essentielles d’une application pour retirer les idées superflues et inutiles qui peuvent être apportées par diverses personnes en amont.

Le premier point c’est le côté humain, coder coder coder fait qu’on oublie parfois la finalité : l’utilisateur. Le deuxième point c’est aussi le côté business, ils sont là aussi pour nous le rappeler. Sinon il y a bien sûr tout le côté animation, user experience, échange constructif autour de points particuliers et puis tout le côté interface, mais là c’est aussi parce que ça m’intéresse.

Ces deux réponses montrent bien qu’un UX designer apporte un nouveau souffle aux développeurs et aux développement d’application en recentrant sur le sujet principal et l’objectif premier d’une application : l’utilisateur, et pas uniquement le client. Il permet de (re)donner un but aux développeurs en les impliquant d’avantage et plus tôt dans le projet.

En effet, l’UX designer n’est pas là pour soulager le chef de projet dans ses discussion avec le client au niveau du besoin, mais bien d’apporter et de créer un lien entre ce besoin et la technique. En se tenant au courant des possibilités techniques actuelles, il propose une solution qui respecte aussi bien le besoin de l’utilisateur que les possibilités techniques. Certains développeurs pourraient dire que tout est possible mais que tout à un prix, mais ce débat n’est pas le but ici.

De plus, ces réponses montrent également l’intérêt que peuvent porter les développeurs en dehors du code et de la conception technique. Ils sont curieux de comprendre les tenants et les aboutissants de la conception globale d’une application – et bien sur d’en discuter et de débattre sur certains points.

Lors de l’informelle, il m’a été remonté que l’on demande aux UX designers d’être sensibles à la technique et de rester au fait des avancées et des possibilités afin de rester réalistes dans ce qu’ils proposent. Pourquoi les développeurs ne devraient-ils pas être sensibles à l’UX design ?

Il est toujours intéressant, quelque soit son métier, de comprendre pourquoi on doit le faire, pourquoi de cette manière, et de pouvoir en discuter légitimement.

Quoique puisse en penser chacun, l’arrivée – pas si récente – de la fonction d’UX designer, finalement reconnue comme telle, permet l’amélioration du livrable final au client aussi bien par l’analyse, la conception et la compréhension du besoin des UX designers mais également par l’amélioration des échanges entre les personnes impliquées sur un projet, chacun ayant une vision et des contraintes différentes.

L’UX designer est le renouveau du lien entre le développeur et l’utilisateur.

Le lien entre développement et design remonte à une époque où certaines formations dans l’informatique étaient proposées sous un autre nom : analyste-développeur. Au final, en analysant l’intitulé de ce poste et l’état actuel des choses, on constate qu’il a évolué pour se scinder en deux. D’un côté, le développeur s’est orienté sur une expertise technique. De l’autre, l’analyste a étendu son champ de compétences pour devenir UX designer.

Notons également qu’un des précurseurs de l’UX design – Jesse James Garrett – a apporté sa touche au développement web des ces 15 dernières années en inventant un terme, et pas des moindres, regroupant plusieurs technologies. Terme toujours utilisé, et dont les technologies sont l’origine du web actuel : AJAX. (5)

A l’inverse, qu’en serait-il du pull-to-refresh, si un certain Loren Brichter, développeur mobile, n’avait pas eu une sensibilité sur l’expérience utilisateur qu’il voulait offrir aux utilisateurs de son application. En se concentrant sur l’utilisateur, il a développé une fonction disponible sur toute application mobile ayant une liste à mettre à jour régulièrement. (6)

La relation entre UX design et développement a toujours été là. Elle a existé sous différentes formes au cours du temps pour arriver à ce qu’elle est maintenant. Et s’il y avait quelque chose entre les deux ?

Vers un UX Developer ?

Jouons au jeu des fusions. Prenons un UX Designer et un développeur. Cela nous donne un : UX Developer.

Chimère ou chaînon manquant ?

L’article de Tim R. Todish (7) parle très bien de ce sujet. Il y explique, qu’en tant qu’UX developer, il se trouve à l’exact milieu des deux postes, à savoir des connaissances en UX design et de fortes compétences en développement. Et que son métier le passionne.

Son rôle est de traduire des concepts de design en développement pur. Son but n’est ni de faire la conception globale, ni de faire le développement de production, mais de faire le lien sur la recherche entre deux. Il développe les nouveaux concepts pour mieux l’analyser avec du concret.

Il n’est pas impossible que ce genre de poste se développe au fur et à mesure du temps et de l’acceptation et la compréhension de l’UX design par les développeurs. En effet, avec l’émergence des UX designers, beaucoup de développeurs s’intéressent à cette branche et tous les sujets qu’elle touche de près ou de loin.

Attention, ce poste est bien un poste à part entière et non un pseudo-poste qui pourrait être proposé par des entreprises à petit budget recrutement cherchant un UX designer qui sait développer, ou un développeur pouvant faire également office d’UX designer. Nous ne parlons pas ici d’une double compétence mais bien d’un poste à mi-chemin entre les deux.

Il y a toujours eu des développeurs curieux de connaître et comprendre les éléments du digital, et pas simplement concentré sur la conception technique et le développement. De manière générale, le développeur est curieux. Avec l’UX design, l’on pourrait tendre vers une génération de développeurs sensibilisés à tout ou partie de l’UX design, améliorant sans cesse le résultat final : la satisfaction de l’utilisateur final.

Futur / Évolution

L’évolution du digital et de la gestion de projet se recentre de plus en plus autour de l’utilisateur final et plus simplement autour du client, qu’il ne faut pas confondre, par des nouveaux outils, tels que les méthodes agiles, et des nouveaux acteurs, les UX designer.

Cette arrivée est, comme toute nouveauté, critiquée, adoptée et finalement indispensable. A l’heure actuelle, les développeurs comprennent – au moins pour certains – ce que l’UX designer vient faire sur son projet et bientôt – si ce n’est pas déjà le cas – ne pourra plus imaginer un projet sans.

Glossaire

Affordance : capacité d’un système ou d’un produit à suggérer sa propre utilisation. AJAX : Asynchronous Javascript And XML. Persona : personne fictive qui représente un groupe cible. Taxonomie : science de description et de regroupement d’entité afin de les identifier, les nommer et les classer. UI Design : conception d’interface utilisateur. UX Design : conception d’expérience utilisateur.

Liens

(1) Paris Web : http://www.paris-web.fr/

(2) Blend Web Mix Lyon : http://www.blendwebmix.com/

(3) Recherches google : UX for Developer ; UX pour les développeurs ; Googlefight : “ux for “developer” vs “ux pour les developpeurs”

(4) UX is not UI : http://www.helloerik.com/ux-is-not-ui

(5) Jesse James Garrett : http://en.wikipedia.org/wiki/Jesse_James_Garrett

(6) Loren Brichter (Tweetie) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tweetie

(7) Tim R. Todish : http://uxmag.com/articles/hi-im-a-ux-developer-youre-a-what

Liste des conférences UX+Dev de Paris Web 2014 et Blend Web Mix 2014 traitant de l’UX design et du développement

Laisser un commentaire