Innovation games. Le problème est un jeu – Francis Rowland (EMBL-EBI, UK) – 45mn

Actualité ekino -

Innovation, jeu et travail peuvent faire bon ménage

Article paru le :
Flupa UX Day 2013
Article paru le :

Francis Rowland nous a exposé pourquoi le jeu est une bonne méthode de travail dans le cadre de projets d’innovation. Ces jeux sont bien évidemment applicables à toutes sortes de projets, pas seulement pour des projets innovants.

Les différentes raisons pour lesquelles le jeu peut être une bonne démarche à appliquer dans son entreprise sont les suivantes :

1. Les jeux sont un moyen d’encourager les discussions productives : pour cela, il faut bien entendu préparer l’atelier en avance, tout comme une réunion. Il faut un animateur qui définisse les règles du jeu, prépare l’environnement de jeu et l’anime afin de le faire avancer pour ensuite en tirer un compte rendu.

2. Les jeux sont un moyen d’inclure les gens : en effet, si l’atelier est bien organisé, tout le monde doit pouvoir participer et cela permet à tout le monde d’interagir, spécifiquement des personnes qui ne sont pas forcément du métier de la conception pour qu’elles se sentent plus impliquées/concernées par le projet.

3. Les jeux sont un moyen de vaincre les obstacles : une problématique semble évidente lorsqu’on parle de jeux en entreprise : comment être crédible face à la hiérarchie lorsqu’on veut imposer ces méthodes ? Et comment on arrive à impliquer cette même hiérarchie à l’utiliser/participer ?
Pour le premier cas, il faut tout simplement essayer en petit groupe avec des personnes disposées à tester et voir si cela fonctionne. Le cas échéant, présenter la méthode à la hiérarchie.
Deuxième cas, impliquer la hiérarchie. L’impliquer signifie qu’elle doit se mettre au même niveau que tout le monde pendant l’atelier et laisser l’animateur trancher. Cette deuxième étape est en général la plus difficile. Il faut un fort travail d’évangélisation et du temps avant que ce process ne soit totalement intégré de la bonne manière.

De notre côté, en tant qu’UX designer, nous nous devons d’être préparés et faire une sélection des jeux correspondants aux problématiques abordées. Francis Rowland appelle ça la “trousse à outils“.

Pour mettre en place cette méthode, un kit de démarrage a été établi par le CollabLab expliquant comment appréhender cette démarche (vous pouvez trouver cette méthode ici http://fr.slideshare.net/francisrowlanduk/jeux-dinnovation-flupa-ux-day-2013 slide 16-17 ainsi que toute la présentation).

Plusieurs livres abordent ce thème tel que Gamestorming de Gray / Brown / Macanuto ou Innovation Games de Luke Hohmann.

En conclusion :

Francis Rowland a su me convaincre de l’efficacité du jeu dans les projets au quotidien. J’avais déjà entendu parler de ces méthodes mais sans retour d’expérience. Après avoir entendu sa présentation, j’ai eu envie d’aller tout de suite sur Amazon acheter les livres qu’il a cités pour les étudier et essayer d’appliquer ces méthodes chez nous. Je suis une partisante du travail collaboratif et persuadé du travail en groupe car chacun a toujours quelque chose à apporter.

Malheureusement, c’est une méthode qui demande beaucoup de temps à développer et mettre en place donc cela reste pour l’instant un projet dans un coin de ma tête.

Voir les articles des autres conférence :

Comment l’Intelligence artificielle métamorphose la création numérique – Dominique Sciamma (Strate Collège) et Florent Aziosmanoff (Le Cube) – 45mn

UX, l’innovation invisible ? – Raphaël Yharrassarry (freelance)- 45mn

Comment dépasser l’écran tactile pour une meilleure accessibilité des applications smartphones et tablettes ? – Fabien Marry (Tigerspike, UK) – 45mn

Évaluer l’ergonomie d’un jeu vidéo sans nuire au gameplay. Pistes méthodologiques – Teresa Colombi (LudoTIC) – 45mn

Atelier « Les Neurosciences appliquées au Design numérique » – Marc van Rymenant (Netway) – 1h30

Visual Aesthetics in Human-Computer Interaction and Interaction Design – Noam Tractinsky (Ben Gurion University – Israel) – 1h

Renow : les secrets de la démarche UX du Gouvernement luxembourgeois – Gautier Barrère (CTIE – Luxembourg) – 5mn

Simplexité ou la parabole du pain – Raphaël Yharrassarry (freelance) – 5mn

Les modèles d’expérience utilisateur dans la conception d’un tableau de bord de voiture – Nathalie Herbert (Renault) – 45mn

(Programme complet des conférences : http://uxday.flupa.eu/programme)

Laisser un commentaire