Les dossiers thématiques

L’Agile et son contexte

L’agile n’est pas synonyme de moins de process

Nous avons tous constaté cet engouement pour l’agile dans le domaine du digital. Une méthode née de l’incapacité des cycle en V à répondre à la volatilité des exigences clients liées à un domaine fortement innovant. Contrairement à ce que certains pensent, l’agile n’est pas la solution pour moins de process, et il n’est pas non plus la solution ultime à la réussite de votre projet. Cette article est là pour vous aider à vous poser les bonnes questions si vous deviez choisir une méthodologie pour votre projet digital.

Il n’est probablement pas nécessaire de vous définir une fois de plus l’approche agile et ses principes. Vous trouverez un grand nombre d’articles traitant du sujet dont voici ceux que je vous recommande :

L’agilité nécessite de la proximité, ...

Sprint review chez Coorpacademy avec l’ensemble des équipes de conception et de production ekino et Coorpacademy.

Certains fondamentaux de l’approche agile peuvent être challengés, c’est pourquoi il n’est pas toujours pertinent de définir l’agile avec moins de documents, moins de process et moins de planification. Au contraire, ces aspects vécus lors du déroulement d’un projet sont compatibles avec l’approche agile. Cette méthode apporte un cadre dans lequel les membres de l’équipe agile seront amenés à réaliser les livrables. Les outils gratuits à disposition en ligne permettent aisément l’écriture de la documentation en mode collaboratif, tout en restant agile. De même il n’y a pas moins de process mais bien un process différent. Comme il est indiqué dans “les idées fausses de l’agile”, un bon gestionnaire de projet n’est pas optionnel pour la réussite d’un projet en agile. En d’autres termes, l’agile ne vous dispense pas de planifier votre projet.

L’agile est une obligation de moyen

La méthode agile ne définit pas le “quoi” mais bien le “comment”. L’approche agile est une obligation de moyen, bien plus qu’une obligation de résultat. Il est souvent reproché un engagement faible sur le budget et le périmètre. Ceci dit, ces faibles engagements n’impliquent pas toujours plus cher ou plus long. Vous pouvez être bien plus performant avec une approche agile qu’avec une approche en cycle en V (ou ses dérivés), et inversement.

Vous choisirez l’agile pour pouvoir itérer sur la roadmap de votre produit sans être totalement décidé sur le périmètre fonctionnel. Vous choisirez l’agile pour visualiser l'avancement de votre projet par des démonstrations régulières et pouvoir rectifier en cas de besoin. Vous choisirez l’agile pour favoriser la qualité plutôt que la quantité.

L’agile nécessite de la proximité, sinon de la réactivité

Beaucoup de ceux qui ont expérimenté l’agile avec des équipes de développement proches des équipes métiers vous confirmeront le succès de la méthode. A l’inverse il n’est pas toujours évident d’obtenir le même résultat avec un dispositif identique sur des équipes à distance. Et il est d’autant plus compliqué de garantir une certaine productivité si vous choisissez d’impliquer un prestataire de service. En effet, l’engagement de moyen est difficilement “maximisable” si vous n’avez pas un minimum de proximité. N’hésitez donc pas à positionner un de vos responsables au sein de l’équipe agile qui vous serait mise à disposition. Son rôle est de fluidifier les échanges en augmentant la réactivité de part et d’autres.

Illustration article

Le choix de la méthodologie en fonction du contexte projet

Chez ekino, les contextes projets sont hétérogènes. Nos équipes varient d’un facteur 1 à 12 avec des typologies de projet bien différentes: innovation, conception d’application web métier, mini site, intranet, maintenance, etc… Il est difficile d’adopter une méthodologie universelle, c’est pourquoi nous n’imposons pas à nos clients une seule approche, nous recommandons la méthodologie adaptée au contexte du projet, en s’assurant qu’elle maximisera la valeur de l'investissement. Et pour cela, plusieurs questions se posent :

La vision cible du projet est-elle claire et partagée ou bien à challenger ? Dans le contexte d’une vision claire et partagée il sera bien plus sécurisant d’opter pour une méthodologie classique en V. A contrario, une approche agile vous apportera plus de valeur si vous souhaitez challenger votre vision.

Le projet concerne-t-il une réalisation à durée de vie limitée ou bien pour perdurer ? En effet, il est souvent bien plus adapté de choisir une méthodologie classique en V lorsque que votre projet concerne des campagnes, des mini-sites ou des applications à durée de vie limités. Par contre, il est recommandé une méthodologie agile lorsque votre projet concerne la conception d’un produit, d’une plate-forme stratégique ou même d’un prototype. C’est dans ce genre de contexte que la valeur de l’approche agile est la plus appréciée: maximisation de la qualité et de la valeur, engagement maximal des équipes, etc...

A ces deux précédentes questions s’ajoutent l’implication du client. Est-ce que le client sera grandement disponible ou disponible de manière ponctuelle ? Et enfin, probablement l’aspect le plus souvent discuté, quelles sont les contraintes budget versus périmètre ?

Voilà, vous l’aurez compris. Le choix de la méthodologie la plus adaptée dépend grandement du contexte projet. Fuyez ceux qui vous dirons que l’une ou l’autre est la meilleure sans même avoir étudier le contexte de votre projet.

  • Alexandre Sompheng Par Alexandre Sompheng, Directeur des opérations

    Alexandre supervise la mise en oeuvre opérationnelle des projets, apportant son savoir-faire technique et méthodologique dans leur suivi et leur optimisation.

Autres
dossiers